Nombre de visiteurs

                                                                                                                                                                            


En mémoire de
Paul Marie Jarret de la Mairie (1817-1891)
Capitaine au Long Cours (1846-1869)
Les Cyclades, Syra, Athènes





Les embarquements / débarquements des voyageurs (extraits) :

 
« Lorsque l’on vient d’un port de Turquie, on fait à Syra une quarantaine de 24 heures qui compte de l’heure de l’arrivée. On doit faire prévenir dans un hôtel de la ville d’envoyer un lit au lazaret, dans lequel on est libre, du reste, d’arriver qu’un peu avant le coucher du soleil, le séjour à bord comptant dans la quarantaine. Il est préférable de rester à bord ; car il n’existe pas de restaurant dans le lazaret, et il serait assez coûteux de se faire envoyer des vivres de la ville.

Les frais de quarantaine s’élèvent à 5 drachmes environ.

Le prix du batelage est de 1 drachme, soit pour embarquer, soit pour débarquer.

Les mêmes prix de batelage de paient au Pyrée.

Le prix d’une calèche du Pyrée à Athènes se traite de gré à gré avec les cochers. Il varie entre 2 et 3 drachmes.

On peut arriver en voiture jusqu’à la porte de l’Acropole et visiter, toujours en voiture, toutes les antiquités d’Athènes ; on trouve à louer à la journée ou à la demi-journée des calèches au prix de 15 drachmes dans le premier cas, et de 8 dans le second.
Il est dû 1 bakchiche de 1 drachme à la porte de l’Acropole et autant au gardien qui accompagne le voyageur. On paie la même somme pour entrer dans le temple de Thésée.

On doit se munir d’une permission pour visiter l’Acropole ; elle se délivre, sans frais, chez M. Pittaki, qui en est le conservateur. Dans tous les hôtels d’Athènes on se charge de l’obtenir. » 












 



 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement