Nombre de visiteurs

                                                                                                                                                                            


En mémoire de
Paul Marie Jarret de la Mairie (1817-1891)
Capitaine au Long Cours (1846-1869)
Navires des Messageries
 

Images des navires que Paul a commandé (sera complété avec le temps)

Sources: 
https://www.flickr.com/photos/97069214@N08/ 
et 
http://www.messageries-maritimes.org/hellespont.html





Source: http://www.messageries-maritimes.org/p1mm.htm


Le Sesostris ci-dessous
est peu resté aux Messageries pour intégrer très vite la marine de guerre.
Il est très proche par sa conception du Mentor et du Lycurgue, dont il n'existe, semble-t-il, pas de reprographie.




Quant au Mérovée
il en existe une reprographie extraite de "Notre histoire de la contruction navale à la Ciotat, des origine à 2010", association Joseph Edouard Vence
Reprographie de la collection French Line


 
 
Des bateaux contemporains dessinés
par Louis Le Breton,
extraits de
"Témoins des marines du XIXème siècle"




"Paquebot poste de la Méditerranée. Ligne de Marseille à Alexandrie"
 
C'est le 28 février 1851 que le ministre des finances passe une convention avec les administrateurs de la société anonyme des Messageries Nationales pour l'exploitation du service postal en Méditerranée. Deux années plus tard, les services des Messageries Nationales deviendront Messageries Impériales. Les navires partent du vieux port de Marseille, vite encombré, puis à partir de 1854 les paquebots s'amarrent au quai de la Joliette. La convention de 1851 obligeant les Messageries à faire construire un certain nombre de ses paquebots en France, la compagnie achète l'ancien chantier de Louis Benet à La Ciotat. Les ports d'Italie, du Levant jusqu'à Constantinople, de Grèce, d'Egypte avec Alexandrie, sont desservis régulièrement. En 1854, un voyage mensuel est assuré sur la ligne d'Alexandrie; il deviendra hebdomadaire à partir de 1861.



"Le Descartes devant Sébastopol"

 
Mise sur cale à Rochefort en février 1840, la frégate à roue Descartes est lancée le 5 mars 1844. Jaugeant 1 800 tx, armée de 20 canons, et dotée d'une machine de 540 chevaux, elle est incorporée en 1845 dans l'escadre de Méditerranée. Après la campagne d'Italie en 1859, le Descartes sera utilisé essentiellement en transport avant d'être rayé des listes de la flotte le 15 juillet 1867.



"Le Fulton perd ses embarcations"

 
Lancé le 6 avril 1833 à Rochefort, ce vapeur est une des sept unités construites entre 1830 et 1834 sur les plans du Sphinx. Sa machine à balancier de 160 chevaux a été fabriqué par les Etablissements d'Indret. Le Fulton assurera le service de la côte d'Algérie jusqu'en 1844, avant de participer l'année suivante au combat d'Obligado, dans le Rio de la Plata, et à la campagne de la Baltique en 1854.



"Service régulier entre la France, l'Espagne et le Portugal, le Ville de Paris"

 
En 1856, le steamer à roue "Ville de Paris", appartenant à la Compagnie Générale de Paquebots à vapeur, assure un service régulier entre la France, l'Espagne et le Portugal. Sa coque est en fer; son gréement de goëlette est constitué de mâts courts, caractéristique fréquente sur les vapeurs à roue. Hunier, perroquet et guidon du navire sont établis au mât de misaine, un flèche est à poste au dessus de la grand voile.






 
 


 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement