Nombre de visiteurs

                                                                                                                                                                            


En mémoire de
Paul Marie Jarret de la Mairie (1817-1891)
Capitaine au Long Cours (1846-1869)
Contexte des Services (1846-1869)
du Capitaine Paul Jarret  

dans ce qui allait devenir les "Messageries Maritimes "






 
Paul Jarret de la Mairie , dont vous pouvez retrouver le parcours professionnel sur sa fiche matricule, a commencé sa navigation comme Capitaine au Long Cours, en 1846 sur le brick "La jeune Estelle", puis a fait parti des pionniers en pilotant des navires à vapeur et encore partiellement à voile, dès 1851, pour les Messageries Nationales, puis  Impériales, en Méditerranée. Il commandait sur les lignes du Levant.

Il a été second capitaine sous les ordres du Capitaine Auguste Caboufigue lors du départ de l'Hellespont le 9 septembre 1851, départ qui a marqué le début de l'aventure des Messageries Nationales sur la Méditerranée.

Sa demande de départ à la retraite est datée du 30 octobre 1869, peu de temps avant l'inauguration du Canal de Suez le 17 novembre 1869, à laquelle il ne participa pas. 

La "fenêtre" historique qui lui rend hommage au sein de cette grande compagnie couvre donc la génèse des Messageries Maritimes jusqu'à 1869. 


 



Un contexte:

(source: les Messageries Maritimes, l'essor d'une grande compagnie de navigation française, 1851-1894 M-F Berneron-Couvenhes, PUPS) 

 
1837: les Paquebots-poste de l'Etat effectuent la liaison de Marseille à Constantinople, via Livourne, Malte, Syra, Smyrne, deux fois par mois, avec la possibilité de faire toutes les Echelles intermédiaires et d'établir un service spécial entre Smyrne et la Syrie. La loi relative à l'organisation des lignes postales de Méditerranée date de 1835.

1845: Création de la Compagnie des Paquebots à Vapeur du Levant, par Bruno et Albert Rostand. Elle relève d'un triple pari: les Rostand estiment que la navigation commerciale à vapeur peut s'adapter non seulement au transport des passagers mais aussi à celui des marchandises courantes; ils mettent en place une desserte au long cours entre Marseille et le Levant; enfin ils créent, sans aucune subvention étatique, une ligne régulière, bimensuelle, totalement privée.

1847-1848: Les Messageries Nationales (une entreprise de messageries terrestres à l'origine) modifient leurs statuts. Ainsi elles acquièrent la possibilité de transporter des voyageurs et des marchandises sans limitation quant au territoire, sans limitation quant à la nature de la voie ni quant au mode de transport. Les Messageries Nationales subissaient fortement la concurrence récente du chemin de fer. Il leur fallait impérativement s'adapter pour survivre.

L'application de la vapeur à la navigation est à l'origine de la rencontre de ces trois acteurs que sont: l'Etat, l'armateur-négociant Albert Rostand et la société de roulage des Messageries Nationales. En effet la vapeur rend pour la première fois les navires indépendants des vents et des courants, ce qui laisse entrevoir une vavigation plus rapide et plus régulière, concurrentielle vis à vis du chemin de fer et donc assurant la perennité de l'entreprise.

Au milieu du XIXème siècle, la France n'a pas encore de compagnie de navigation à vapeur comme la Grande Bretagne avec la Compagnie Péninsulaire et Orientale (P&O) ou l'Autriche avec le Lloyd autrichien. Il lui faut donc combler son retard.


1851, le 28 février: signature de la convention qui définit les missions des Messageries Nationales.
Elle se compose de 17 articles. 4 points principaux sont abordés: le service à effectuer, la durée de la concession, la subvention allouée par l'Etat et l'engagement de la compagnie de disposer du matériel nécessaire à l'exécution du service.

La concession est signée pour 20 ans et pourra être prorogée d'année en année par tacite reconduction.

Les lignes concédées sont les lignes régulières exploitées préalablement par l'Etat. Il s'agit d'exécuter 3 voyages par mois sur la ligne d'Italie, de Marseille à Malte, 3 voyages encore sur la ligne de Marseille à Constantinople et 2 voyages sur la ligne de Marseille à Alexandrie par Malte, l'escale de Malte étant une escale de charbonnage.

A ces 3 lignes s'ajoute le ligne héritée de la Compagnie Rostand desservie tous les 20 jours de Constantinople à Alexandrie, en passant par les échelles du Levant.

Les escales sont précisément fixées dans le cahier des charges.

La Compagnie s'engage à transporter gratuitement sur ces lignes les dépêches postales. En échange elle percevra une subvention annuelle.

La Compagnie concessionnaire s'engage à disposer du matériel pour exécuter ce service: rachat de 10 à 13 paquebots appartenant à l'Etat, de 6 paquebots de 220 chevaux et de 8 de 160 chevaux. De plus, figure au cahier des charges l'utilisation immédiate, dès l'ouverture des services, des 3 paquebots de la Compagnie Rostand (L'Oronte, le Bosphore et l'Hellespont), ainsi qu'un programme de construction étalé sur 5 ans.

1851, 8 juillet: la loi fait des Messageries Nationales l'officiel concessionnaire du service postal en Méditerranée.
Le 9 septembre 1851, l'Hellespont, sous le commandement du capitaine Auguste Caboufigue (1813-1879), quitte le Vieux Port à destination des côtes d'Italie. Paul Jarret est second Capitaine sur ce Paquebot.

       

 
source de l'image : http://www.frenchlines.com/

1852, le 22 janvier: un décret autorise la création et approuve les statuts de la Société Anonyme formée à Paris sous la dénomination de Compagnie des Services Maritimes des Messageries Nationales dont l'objet est un service général de navigation. La société de Messageries Nationales fait apport, à la nouvelle société, de la concession, approuvé par la loi du 8 juillet 1851 (voir plus haut), du service des Paquebots de la Méditerranée.

1853, le 28 février: Adoption de la dénomination "Service Maritime des Messageries Impériales" par l'assemblée générale des actionnaires, autorisée par décret du 5 décembre 1853.

1869, 17 novembre: traversée inaugurale du Canal de Suez

1871, le 1er août: Nouveau changement de dénomination, adptée par l'assemblée générale des actionnaires et autorisée par décret le 27 novembre 1871: Les Messageries Impériales prennent le nom de Messageries Maritimes (jusqu'en 1977).


 
Pour en savoir plus rapidement:

 http://www.provence7.com/zoom/mer-mediterranee/navires-du-19e-s/


   
    
  
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement